Déploiement de l’App d’estimation temps réel du risque de conduite SafetyNex (télématique embarquée sur smartphone) par une Compagnie d’Assurance : évaluation du retour sur investissement (ROI)

Par NEXYAD Octobre 2016

 

INTRODUCTION

Les Compagnies d’Assurance automobile Européennes et Américaines sont toutes actuellement en train de tester des systèmes de télématique, soit sur boîtiers, soit sur smartphones, afin d’étudier les possibilités apportées par le digital dans l’évolution de leur métier et de leurs modèles d’affaires [1}. La digitalisation de l’économie n’épargne en effet pas le secteur de l’assurance qui voit arriver de nouveaux interlocuteurs comme les GAFAMs susceptibles de capter la valeur. L’idée principale qui se dégage des essais est qu’il serait possible d’ajuster au mieux, sur-mesure en quelques sortes, les tarifs d’assurances en fonction du conducteur, et ce, en utilisant des systèmes de mesure et de scoring dans le cloud susceptibles de mesurer les usages et d’estimer des indicateurs corrélés au risque. Nous avons montré dans des publications précédentes que parmi toutes ces expérimentations : . celles qui proposent une estimation du comportement du conducteur sans contextualisation (on sait comment conduit le conducteur, mais on ne sait pas à quel endroit il a ce comportement) sont des solution triviales inutilisables en pratique par les assureurs, et en particulier par le métier complexe d’actuaire qui est chargé de la tarification. Pour s’en persuader, il suffit de se demander si une conduite brutale (accélérations et freinages sévères, dérapages, etc …) sur une autoroute désaffectée correspond au même risque que la même conduite devant une école ou sur la route à l’approche d’un croisement. Evidemment non… De même, une conduite calme sans accélération ni freinage qui conduit à griller un stop est une conduite très risquée. La contextualisation géographique du style de conduite est donc absolument nécessaire [2]. Nous avons d’ailleurs démontré, sur des roulages réels, que la brutalité de la conduite (fortement corrélée négativement avec l’éco-conduite) et la conduite sûre ne présentent absolument PAS de corrélation [3]. Cela a été validé sur 50 millions de km, et a été confirmé par des pilotes experts en formation à la sécurité routière. 2 . celles qui proposent une contextualisation (enregistrement de la vitesse et/ou des accélérations ET de la géolocalisation) avec un scoring de risque dans le cloud sont interdites par le Code Pénal Français (art 226-29) car à partir de la géolocalisation et de la vitesse (ou de l’accélération qui permet de reconstruire la vitesse puisque l’accélération est la dérivée de la vitesse dans le temps), on peut aller lire les points d’intérêt sur une carte numérique et en déduire, le cas échéant, les infractions [4] : sens interdit, dépassement des vitesses limites. Détenir des infractions est interdit par le Code Pénal français, poursuivi par la CNIL, et contraire aux valeurs de la société NEXYAD qui pense que le respect de la liberté individuelle est une clé de bonne utilisation du numérique. Nous avons décrit la solution SafetyNex [5] qui a bénéficié de 15 années de recherche collaborative avec des chercheurs et experts de la Sécurité Routière, et qui propose aujourd’hui une solution prouvée et unique : . elle calcule à la fois les usages, les profils de risque, les classes de risques. . elle n’utilise le cloud que pour stocker des statistiques, et effectue ses calculs contextualisés dans le smartphone, si bien que personne ne peut détenir des infractions dans le cloud (compatibilité Code Pénal et CNIL). . elle est temps réel et informe le conducteur de sa prise de risque avant le danger, ce qui influe sur le risque et la sinistralité. Le présent article propose une évaluation du retour sur investissement pour des assureurs après un déploiement massif de SafetyNex.

Read more : http://nexyad.net/Automotive-Transportation/wp-content/uploads/2016/10/Retour-sur-investissement-avec-SafetyNex.pdf